Shape3 petite-ban Shape1 Shape2 logo-rando

Accueil

Shape4

Retour rando du mois

 Ce site est créé avec XWeb Designor

RANDO DU 16 NOVEMBRE 2017 : MURAT- LACHAUX

 


 

         Le soleil est annoncé pour jeudi. C'est une randonnée où il y aura trois 3 découvertes intéressantes.


Nous partirons d'un hameau, Murat, proche de sa commune, Lachaux. Le trajet : Puy-Guillaume, Chateldon,


Lachaux et enfin, Murat sur la D63E.


         Voici les 3 découvertes. Dans l'ordre, La Pierre du Sang qui est une énorme pierre à sacrifice;


ensuite, un magnifique sommet (950m) le Rez de Sol (courte montée et courte descente assez scabreuses).


Nous mangerons à l'ancienne école de La Guillermie où monsieur le Maire nous attendra. Une fois repartis,


nous passerons dans un endroit de rêve; il s'agit d'un moulin isolé dans une petite vallée, un charme fou.


         Je vous dis à jeudi à Saint-Bonnet à 8h.


MAX


PS : Un petit oubli, il y a un micro-ondes dans la salle.


 

Peut-être la plus belle balade grâce aux bonnes conditions météorologiques!


Pour  cette balade, Max nous avait promis de belles découvertes, eh bien nous fumes comblés !

Nous sommes partis de Murat, petit bourg en pleine campagne, munis de gants et bonnets,  sous un beau soleil d’automne  et un ciel  bleu immaculé. Petite montée au départ pour se mettre en jambes avant de faire une petite pause culturelle devant la « pierre de sang » : monument mégalithique qui d’après la légende aurait été une pierre à sacrifices. Certains spécialistes auraient reconnu la place du druide (ou bourreau) , celle de la victime et le goulet  où aurait roulé la tête, la goulotte où le sang aurait été récupéré .L’histoire n’en  mentionne pas l’utilisation : boudin, sanguette, breuvage protéiné….

Après ces macabres réflexions, nous avons continué notre chemin en nous préparant psychologiquement à la montée scabreuse annoncée par notre GO. Il n’avait pas menti, car elle était un peu raide et surtout très caillouteuse…mais arrivés au bout, le spectacle était à la hauteur des efforts fournis ! Nous étions à 943mètres d’altitude, au sommet du rez-de-sol, d’une longueur d’un kilomètre mais seulement d’une largeur de quelques mètres. Nous avons dû accéder par petits groupes à ce rocher accroché dans le vide et admirer un magnifique panorama sur la Limagne et les monts d’Auvergne, ce fut un véritable enchantement !

La légende dit aussi que le rez-de-sol aurait été hanté par un dragon qui ne dévorait que les jeunes filles, nous avons pu nous y attarder sans crainte car il n’y en avait pas parmi nous !!

Puis ce fut la descente,  autant rocailleuse, pour rejoindre le village « la Guillermie ».

Et là , plus de balisage, nous devions emprunter un chemin qui nous permettait de profiter d’une belle vue sur notre gauche ; nous avons donc pris une bonne descente bien enneigée, en profitant effectivement  d’un beau paysage mordoré d’automne, mais, en face de nous !…Ah bizarre ! Mais qu’à cela ne tienne, il faisait beau, la neige sous nos pieds brillait comme du diamant,   nous étions très bien, un peu calés par les petites douceurs prises en cours de matinée, donc c’est sereins que nous descendions.

Mais, mais…alerte du GO, nous aurions dû tourner à gauche à quelque part, ah ah…oui mais où ? Eh bien il a fallu remonter la belle descente enneigée pour trouver ledit chemin  et là en effet nous avons pu profiter du beau paysage automnal,  mais sur la gauche comme indiqué initialement…Mais ce fut sans regret car la vue de carte postale méritait le détour et pour admirer ces merveilles de la nature, mieux vaut deux fois qu’une !

Arrivée à la Guillermie, nous avons été accueillis par  Monsieur le maire dans une salle très confortable, bien chauffée où nous avons pu ouvrir les musettes mangeoires et nous restaurer.

Nous lui avons offert l’apéritif mais comme il était 14 heures, ce Monsieur avait déjà déjeuné !

Après cette pause réconfortante, nous avons repris notre chemin un peu vallonné parfois, offrant  des vues magnifiques, où le bleu du ciel et la blancheur des nuages, au loin à l’horizon se mêlaient, cela paraissait si loin et si proche à la fois, ce n’était pas de la beauté mais une  splendeur !

Et enfin, avant Murat, nous avons flâné un peu autour du moulin de Theux, coquette demeure superbement restaurée, nichée au fond de la vallée, au milieu de nulle part mais vraiment ravissante !

Il est vrai que le temps était de la partie mais de mon humble point de vue cette balade est une des plus belles, sinon la plus belle que nous ayons faite !

Encore merci Max pour ce choix et cette très belle journée, un vrai moment de bonheur !

Martine

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com